papier peint panoramique (gr. n. m.) link
Grand paysage* imprim la planche sur plusieurs ls* de papier*. Ce type de papier, trs en vogue dans les intrieurs bourgeois du XIXe sicle, a dcupl les fonctions propres du mur, le cloisonnement et le soutnement, ainsi que ses possibilits damnagement dcoratives, de manire permettre au spectateur dentrer dans un espace propice lvasion.
Tmoins de leur poque et tributaires des ambitions encyclopdiques de leurs concepteurs, les papiers peints panoramiques concurrencent de trs prs les peintures murales. Reconstitutions dvnements historiques* ou militaires, illustrations dpisodes littraires* ou mythologiques* puis paysages* et dcors exotiques* sont autant de possibilits qui soffrent au regard, le premier modle ayant t install publiquement lors de lExposition des produits de lindustrie en 1806.
Lorigine des papiers panoramiques, apparus dans les dernires annes du XVIIIe sicle, est trs probablement chercher du ct de la dcoration des paravents*, raliss la mme poque sous forme de gravures pinceautes de grandes dimensions et organises en un ensemble structur par une succession de ls*. Ce type dassemblage fut rcupr par les fabricants de papier* vers 1790, en juxtaposant dabord les scnes l par l, puis en laborant une scne unique rpartie sur lensemble.
Colls bord bord, les pices de papier formaient un paysage de plusieurs mtres. Les contraintes de lecture verticale propres aux dcors des paravents seffacent dsormais, au profit dune valorisation de la dimension horizontale, de la dconstruction du schma vertical et donc de llargissement de la porte dcorative de lensemble. Le principal intrt de ce dcor, dnomm paysage par les fabricants du XIXe sicle, relve non seulement de ses facults dadaptation la structure architecturale, mais comme il tait produit en srie et donc moins coteux quune fresque ralise sur mesure, il pouvait tre ramnag ultrieurement, au gr des modes ou des desiderata de son propritaire.
Frquents dans les salons et salles manger, o ils taient susceptibles dtre admirs du plus grand nombre, les panoramas, appliqus au dessus des lambris*, taient penss de telle sorte que les figures et paysages soient situs hauteur dhomme*- le point culminant ne dpassant pas 2,20 m- et de manire ce que le ciel, qui occupe le reste de la hauteur du l, puisse tre modul en fonction de la hauteur de la pice. Hormis lordre logique dapparition des figures ou des pisodes, rien ne laisse prsumer dun quelconque dbut ou fin de la composition ou ne vient interrompre la continuit gnrale du dcor, ponctu intervalles rguliers dlments tels que arbres*, bosquets ou rochers*. Ceux-ci permettent dadapter la pose en fonction de la distribution des ouvertures de la pice. En fonction du primtre, certains ls pourront manquer ou au contraire tre rpts.
Deux figures importantes se sont spcialises dans cette production, savoir Joseph Dufour (1752-1827) et Jean Zuber (1773-1835). La ralisation dun panoramique ncessitait plusieurs mois, elle tait confie en premier lieu au dessinateur, lequel puisait dans des modles gravs linspiration ncessaire pour prsenter la manufacture, une maquette aux dimensions rduites. Tenus par le secret professionnel, ces concepteurs devaient tre des praticiens avertis : ils devaient prendre en compte les contraintes de ralisation propres limpression la planche*, tre capables de dcomposer et danticiper le travail dlaboration quexigeait la mise en uvre. Les graveurs prenaient ensuite le relais, pour la mise sur bois , cest--dire la gravure des innombrables planches* partir du modle rduit, dmultiplies en autant dexemplaires que ncessitent les nuances de couleurs* requises. Avant limpression, la partie la plus importante du l, celle quoccupe le plus souvent un ciel* bleu, est pralablement recouverte de sa couleur de fond, parfois en iris*. Se succdent ensuite les oprations dimpression et de schage* traditionnelles, en respectant la marche des couleurs*. Le concours des lithographes* tait essentiel au succs de la commercialisation de ces compositions : pour faciliter la vente, de petites copies lithographies, colores ou non, ralises partir des projets, taient proposes au client, accompagnes la plupart du temps dun texte informatif vantant les qualits du produit.
En 1984, Bernard Jacqu estimait une centaine le nombre de papiers peints panoramiques produits en France. En 2010, 21 panoramiques ont t recenss en Belgique. Trs priss jusque dans les annes 1860, ces papiers vont progressivement subir les effets de la concurrence exerce par la mcanisation, laquelle prendra le pas sur ceux-ci pour simposer sur le march du papier peint (Antiquits et objets dart, 1990, p. 65-68 ; Boussoussou et al., 2004, p. 20-21 ; Figuier et al., 1875, p. 15 ; Jacqu, 1984, p. 89 ; Jacqu, 1997, p. 11 ; Nouvel-Kammerer, 1998a, p. 14-35 ; Teynac et al., 1981, p. 121 ; Wisse, 1991c, p. 79).
....

Illustration:
Papier peint panoramique dans un intrieur, manufacture inconnue.
Impression sur papier, 1801-1850 ca.
Collection prive n 180.
KIK-IRPA, Bruxelles (B41852).