domino (n. m.) link
Papier* décoré selon une technique quelconque, mais adoptant nécessairement la forme d’une feuille*. Le « papier dominoté » précède le papier peint et s’en différencie par le fait que pour ce dernier, les motifs et les couleurs* sont exclusivement imprimés, tandis que la fabrication du domino nécessite l’impression xylographique* pour le report des dessins rehaussés de couleurs*, appliquées au pochoir* ou pinceautées*. Enfin, la planche de bois gravée porteuse de l’encre* est apposée sur la feuille et non l’inverse. Les dominos sont en outre identifiables par l’irrégularité des cernes noirs du dessin que l’on a reproduit. Mentionnés dès le XIIIe siècle, les premiers dominos étaient de petites images pieuses entièrement réalisées à la main, distribuées aux fidèles de manière à propager la foi catholique. Suite à l’apparition des premiers bois gravés imprimés sur papier au XIVe siècle, leur production devint moins coûteuse et leur usage se popularisa, tout en s’écartant progressivement du domaine religieux. Si elles faisaient au départ office de décor pour les habitations et les commerces les plus modestes, la qualité croissante de ces pièces délicates leur permit de gagner les intérieurs bourgeois. Leur succès fut en outre encouragé par la prohibition des indiennes* en France, à la fin du XVIIe siècle. Néanmoins, ils sont très rarement conservés comme tels in situ. Les fragments les plus beaux sont intégrés dans la reliure ou employés pour le revêtement intérieur des coffres, armoires, paravents* et autres pièces de mobilier.
Les premiers papiers dominotés, ne dépassant pas les dimensions d’une feuille, reproduisent au départ des motifs répétitifs, simples, géométriques*, puis gagnent en complexité et s’enrichissent de décors figurés, de compositions florales ou imitant le marbre*. Viendront ensuite les papiers de tapisserie* d’abord destinés aux meubles et objets*, puis appliqués sur les murs*. La dominoterie survécut à l’amélioration des techniques d’impression et de la fabrication des matières premières* mais son emploi tomba progressivement en désuétude avant d’être finalement abandonné au cours du XIXe siècle (Boussoussou et al., 2004 , p. 17 ; De Fabry, 1991a, p. 70 ; Jacqué, 1991c, p. 11 ; Nouvel-Kammerer, 1991, p. 103 ; Nouvel-Kammerer, 1998b, p. 9 ; Schöpfer, 1998, p. 12 ; Teynac et al., 1981, p. 15, 24 ; Velut, 2005a, p. 14-15).
....

Illustration:
Papier de tenture (domino), couverture d'un livre édité à Tournai chez Jean Baptiste Ghys, auteur inconnu.
Impression à la planche sur papier vergé, 1790 ca.
Lieu de conservation inconnu.
© KIK-IRPA, Bruxelles (KM8866)